Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS 2.0 © 2021 Vincent Hildebrandt ACCUEIL LES ORGUES

Saint Médard 1 - 2

141, rue Mouffetard, 75005 Paris Orgue de tribune

1645/50 - Jean et François Valéran De Héman

1767 - Clicquot

1778 - A Lepine

1829 - Dallery

1855 - Thibaut

1880 - Stolz

1934 - Gutschenritter

1978 - Masset-Gutschenritter

2001 - Dargassies

III/32 - traction mécanique - composition

Organiste titulaire Jean Galard Concerts Seldom

Messes avec orgue

Saturday 6.30 PM Sunday 11 AM Vidéos Jean Galard
Photo: Jeroen de Haan Cet orgue possède un buffet sculpté vers 1645 par Germain Pilon, qui abritera dans un premier temps une partie instrumentale placée en 1650 et due à la famille du facteur de Valéran de Héman. Le buffet, classé Monument Historique en 1905, fut plusieurs fois remanié au cours des âges, notamment par l’ajout des ailes de forme concave autour de sa partie centrale. Il abrita successivement un orgue Cliquot (au 18ème siècle) puis un orgue Stoltz (au 19ème siècle). En 1767, François-Henri Clicquot reconstruisit entièrement l'ancien instrument dont il ne conserva que le buffet et les tuyaux de bois. En 1795, on découvrit que la poutre maitresse soutenant la tribune avait fléchie, et bien que le grand orgue fût en bon état de marche, une intervention devenait urgente pour reconstruire la tribune. En 1880, la partie instrumentale est à nouveau refaite complètement par les frères Stoltz. La console est alors retournée face à la nef et installée dans le buffet du positif de dos, vidé de sa tuyauterie. La console comporte trois claviers manuels : grand orgue, 10 jeux ; positif, 10 jeux ; récit expressif, 8 jeux, et un pédalier de 4 jeux (voir composition jointe). En 1980, la tuyauterie ainsi que la console feront également l'objet d'un classement Monument Historique. Toutes les transmissions sont mécaniques avec une machine Barker pour le Grand-Orgue. André Isoir fut titulaire de cet instrument entre 1952 et 1967. Texte : Thierry Correard
L’église Saint-Médard est un lieu chrétien dont l’origine se perd au fond des âges de Paris. Au 9ème siècle déjà une chapelle dédiée à Saint- Médard, puis l'existence d'une église est attestée dès 1163 et dépendait de l'abbaye Sainte-Geneviève toute proche. Au long des siècles, l’église est agrandie et embellie. Au 17ème siècle elle est fréquentée par de nombreux jansénistes dont Pascal. Pourtant, cette église ne sera pas un lieu de culte paisible et son histoire mouvementée connaitra tour à tour saccages (guerre des religions), pèlerinages, fermetures du lieu et réouvertures jusqu’à la Révolution où le culte est finalement aboli et l'église est une fois de plus fermée pendant deux ans. Elle est ensuite utilisée en tant que lieu de cultes civils, devenue « Temple du Travail » pendant dix mois. Au 20ème siècle, elle subit plusieurs transformations intérieures importantes. En 2011, son chœur reçoit un autel en marbre de Carrare. Si ses voûtes en forme d’ogives reflètent une certaine sobriété, l’édifice peut s’enorgueillir de posséder quelques trésors tels qu’une promenade de St Joseph et de l’enfant Jésus et un Christ mort du 17ème siècle, ainsi que nombreux vitraux dont les plus anciens remontent au 16ème siècle ou contemporains.
Les orgues de Paris

Saint Médard 1 - 2

141, rue Mouffetard, 75005 Paris Orgue de tribune

1645/50 - Jean et François Valéran De

Héman

1767 - Clicquot

1778 - A Lepine

1829 - Dallery

1855 - Thibaut

1880 - Stolz

1934 - Gutschenritter

1978 - Masset-Gutschenritter

2001 - Dargassies

III/32 - traction mécanique -

composition

ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt LES ORGUES
Photo: Jeroen de Haan Cet orgue possède un buffet sculpté vers 1645 par Germain Pilon, qui abritera dans un premier temps une partie instrumentale placée en 1650 et due à la famille du facteur de Valéran de Héman. Le buffet, classé Monument Historique en 1905, fut plusieurs fois remanié au cours des âges, notamment par l’ajout des ailes de forme concave autour de sa partie centrale. Il abrita successivement un orgue Cliquot (au 18ème siècle) puis un orgue Stoltz (au 19ème siècle). En 1767, François-Henri Clicquot reconstruisit entièrement l'ancien instrument dont il ne conserva que le buffet et les tuyaux de bois. En 1795, on découvrit que la poutre maitresse soutenant la tribune avait fléchie, et bien que le grand orgue fût en bon état de marche, une intervention devenait urgente pour reconstruire la tribune. En 1880, la partie instrumentale est à nouveau refaite complètement par les frères Stoltz. La console est alors retournée face à la nef et installée dans le buffet du positif de dos, vidé de sa tuyauterie. La console comporte trois claviers manuels : grand orgue, 10 jeux ; positif, 10 jeux ; récit expressif, 8 jeux, et un pédalier de 4 jeux (voir composition jointe). En 1980, la tuyauterie ainsi que la console feront également l'objet d'un classement Monument Historique. Toutes les transmissions sont mécaniques avec une machine Barker pour le Grand-Orgue. André Isoir fut titulaire de cet instrument entre 1952 et 1967. Texte : Thierry Correard
Organiste titulaire Jean Galard Concerts Seldom

Messes avec orgue

Saturday 6.30 PM Sunday 11 AM Vidéos Jean Galard