Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS 2.0 © 2021 Vincent Hildebrandt ACCUEIL LES ORGUES

Saint Roch 1 - 2

296, rue Saint-Honoré, 75001 Paris Orgue de choeur

1845/65 - Cavaille-Coll

1913 - Mutin

1980 - Barbéris

1986 - Renaud

II/12 (11) - traction mécanique - composition

Orgue de la chapelle de la vierge

1829 - Abbey

1877 - Cavaillé-Coll

1932 - Gutschenritter

1973 - Swiderski

I/5 - traction mécanique - composition

Photos Orgue de Choeur: Jeroen de Haan
L’orgue de chœur fut commandé à Cavaillé-Coll au moment où ce dernier effectuait la reconstruction du grand-orgue de tribune. Cavaillé-Coll proposa d’adapter des claviers transpositeurs afin de remédier au problème du diapason qui était différent entre les messes avec Plain-Chant grégorien et les messes avec orchestres. En 1865, des travaux de ré-harmonisation (avec mise en place d’entailles de timbres) furent effectués par Cavaillé-Coll et l’instrument bénéficia d’une restauration assortie de quelques modifications, en 1913, par Mutin. L’orgue fut ensuite entretenu successivement par Convers et Gutschenritter. Après un relevage en 1980, l’instrument fut intégralement restauré en 1986, par Jean Renaud. L’instrument de la chapelle de la Vierge possède une histoire fort mouvementée. A l’origine, construit par Abbey pour l’église de St Etienne du Mont, ce fut le tout premier orgue de chœur à Paris. En 1833, le chanoine Olivier qui était propriétaire de l’instrument, fut nommé curé à St Roch et y fit transférer l’instrument qui fut placé dans le chœur. Lors de la construction du nouvel orgue de chœur par Cavaillé, en 1845, l’instrument fut transféré dans la chapelle du Calvaire, qui fut elle-même reconstruite en 1849. Des modifications furent faites par Cavaillé (vers 1877) puis par Gutschenritter qui modifia les paramètres sonores de l’instrument avec la création d’entailles de timbres. L’orgue fut intégralement restauré en 1973 par le facteur Swidersky qui effectua une restauration pour revenir à un état proche de l’instrument construit par Abbey.
Les orgues de Paris

Saint Roch 1 - 2

296, rue Saint-Honoré, 75001 Paris Orgue de choeur

1845/65 - Cavaille-Coll

1913 - Mutin

1980 - Barbéris

1986 - Renaud

II/12 (11) - traction mécanique -

composition

Orgue de la chapelle de la vierge

1829 - Abbey

1877 - Cavaillé-Coll

1932 - Gutschenritter

1973 - Swiderski

I/5 - traction mécanique - composition

Photos Orgue de Choeur: Jeroen de Haan
ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt LES ORGUES
L’orgue de chœur fut commandé à Cavaillé-Coll au moment où ce dernier effectuait la reconstruction du grand-orgue de tribune. Cavaillé-Coll proposa d’adapter des claviers transpositeurs afin de remédier au problème du diapason qui était différent entre les messes avec Plain- Chant grégorien et les messes avec orchestres. En 1865, des travaux de ré-harmonisation (avec mise en place d’entailles de timbres) furent effectués par Cavaillé-Coll et l’instrument bénéficia d’une restauration assortie de quelques modifications, en 1913, par Mutin. L’orgue fut ensuite entretenu successivement par Convers et Gutschenritter. Après un relevage en 1980, l’instrument fut intégralement restauré en 1986, par Jean Renaud. L’instrument de la chapelle de la Vierge possède une histoire fort mouvementée. A l’origine, construit par Abbey pour l’église de St Etienne du Mont, ce fut le tout premier orgue de chœur à Paris. En 1833, le chanoine Olivier qui était propriétaire de l’instrument, fut nommé curé à St Roch et y fit transférer l’instrument qui fut placé dans le chœur. Lors de la construction du nouvel orgue de chœur par Cavaillé, en 1845, l’instrument fut transféré dans la chapelle du Calvaire, qui fut elle-même reconstruite en 1849. Des modifications furent faites par Cavaillé (vers 1877) puis par Gutschenritter qui modifia les paramètres sonores de l’instrument avec la création d’entailles de timbres. L’orgue fut intégralement restauré en 1973 par le facteur Swidersky qui effectua une restauration pour revenir à un état proche de l’instrument construit par Abbey.